, ,

L’essai PolarisDMD d’edasalonexent est maintenant ouverte au Canada

Catabasis recrute des garçons âgés de 4 à 7 ans (de moins de 8 ans), quel que soit leur type de mutation, qui ne prennent pas de stéroïdes depuis au moins six mois.

 

Qu’est-ce que Edasalonexent?

L’edasalonexent est une petite molécule expérimentale, administrée par voie orale. Elle est en développement comme traitement potentiel modificateur de la DMD. Elle est efficace pour tous les patients quelle que soit la mutation sous-jacente. L’édasalonexent stoppe une protéine, NF-kB, qui est activée par la DMD et qui entraîne l’inflammation, la fibrose, la dégénérescence musculaire et qui empêche la régénération musculaire et ralentir la progression de la maladie.

 

Les avantages potentiels pour la santé osseuse

Pourquoi la santé des os est-elle si importante quand on a la DMD?

Les garçons atteints de DMD ont un risque accru de fractures osseuses et doivent être surveillés de près chaque année. La détection précoce est essentielle. Des os solides sont essentiels à la croissance! Certaines thérapies utilisées pour traiter la DMD ont un impact négatif sur la santé des os et peuvent augmenter la fréquence des fractures osseuses.

Catabasis pense qu’edasalonexent peut être bénéfique pour la santé des os. Parce qu’edasalonexent est un inhibiteur de la NF-kB, il a le potentiel de réduire l’inflammation et de favoriser la régénération musculaire, tout en renforçant les os. Catabasis effectuera des radiographies et des examens du corps au début et à la fin de l’étude pour vérifier la santé des os!

 

PolarisDMD au Canada

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez Catabasis DMDtrials@catabasis.com. Catabasis partage également les mises à jour sur edasalonexent @CatabasisPharma sur Facebook, Twitter et Instagram si vous êtes intéressé par les dernières mises à jour. Vous pouvez aussi consulter ce document: Get the story behind the PolarisDMD experience! – Ici

Ontario

  • Children’s Hospital-London Health Sciences Centre, cet emplacement devrait bientôt recruter
    • Chercheur principal: Craig Campbell
  • Children’s Hospital Eastern Ontario, cet emplacement devrait bientôt recruter
    • Chercheur principal: Hugh McMillian

Alberta

  • Alberta Children’s Hospital, cet emplacement recrute activement
    • Chercheur principal: Jean Mah

Québec

  • Hôpitale Sainte-Justine, cet emplacement devrait bientôt recruter
    • Chercheur principal: Cam-Tu Nguyen

 

Sources et pour plus d’information

Plus au sujet de Catabasis: www.catabasis.com

Blog post La Force

Plus d’informations sur l’essai Polaris DMD: Catabasis – Polaris DMD

Phase III Study of Edasalonexent in Boys With Duchenne Muscular Dystrophy (PolarisDMD)

, ,

Sarepta Therapeutics annonce les résultats positifs de l’étude ESSENCE

Sarepta Therapeutics, Inc., un leader de la médecine génétique de précision pour les maladies rares, a annoncé le 28 mars 2019 les résultats de son analyse comparant le traitement par Casimersen au placebo dans l’étude ESSENCE.

ESSENCE est une étude de phase 3 visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de casimersen et de golodirsen chez des patients susceptibles de sauter les exons 45 ou 53, respectivement. Lire le communiqué de presse ici.

 

« Nous sommes heureux de constater que les résultats post-traitements anticipé du saut d’exon entraîne une augmentation moyenne statistiquement significative de la protéine dystrophine, mesurée par Western blots.* » –Professeur Francesco Muntoni, University College London

 

« Il s’agit du troisième agent de saut d’exon à démontré une augmentation statistiquement significative de la production de dystrophine. Cela renforce notre confiance dans l’approche du saut d’exon pour traiter les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne avec une mutation susceptible d’être transformée. » –Professeur Francesco Muntoni, University College London

 

« Les résultats de casimersen et la soumission de notre candidature pour golodirsen plus tôt cette année ont validé notre moteur de recherche sur l’ARN*. Si golodirsen et casimersen sont approuvés, près du tiers des garçons et des jeunes hommes vivant avec la DMD aux États-Unis pourraient bénéficier de nos traitements à base d’ARN. Nous continuons d’avancer vers notre objectif ultime d’améliorer profondément la vie d’autant de patients atteints de DMD dans le monde que possible. » –Doug Ingram, président-directeur général de Sarepta Therapeutics

 

L’étude ESSENCE

ESSENCE est une étude de phase 3 visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de casimersen et de golodirsen chez des patients susceptibles de sauter les exons 45 ou 53, respectivement. Golodirsen et casimersen s’appuient sur la même approche qu’Exondys 51.

Des résultats positifs

L’analyse intermédiaire a révélé une augmentation statistiquement significative de la production de dystrophine chez les participants traités par casimersen lors de l’étude ESSENCE.

Nouvelle demande à la FDA

En se basant sur ces résultats positifs, Sarepta envisage de soumettre une demande pour un nouveau médicament (NDA – New Drug Submission) à la FDA aux États-Unis pour casimersen au milieu de 2019.

Les principales conclusions de l’analyse intermédiaire sont les suivantes:

  • Augmentation de 1,736% de la protéine dystrophine. En comparaison, il a été démontré que le traitement par Exondys 51 avait pour résultat des taux d’augmentation de 0,93% de la protéine dystrophine après 180 semaines.
  • Une différence statistiquement significative de la variation moyenne de la protéine dystrophine entre le groupe traité par casimersen et le groupe traité par le placebo a été observée entre le première semaine et la semaine 48
  • Une corrélation positive statistiquement significative entre le saut d’exon 45 et la production de dystrophine a été observée
  • L’étude est en cours et recueillera des données supplémentaires sur l’efficacité et la sécurité

Les traitements par le saut d’exon de Sarepta

  • Exondys 51 pour le saut de l’exon 51 touche 13% des patients atteints de DMD
  • Golodirsen pour le saut de l’exon 53 touche 8% des patients atteints de DMD
  • Casimersen pour le saut de l’exon 45 touche 8% des patients atteints de DMD

Mieux comprendre

* Le western blot est une technique analytique largement utilisée en biologie moléculaire pour détecter des protéines spécifiques dans un échantillon d’homogénat ou d’extrait de tissu.

* L’acide ribonucléique (ARN) est une molécule biologique présente chez pratiquement tous les êtres vivants, et aussi chez certains virus. L’ARN est très proche chimiquement de l’ADN et il est d’ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d’une matrice d’ADN dont il est une copie. Les cellules utilisent en particulier l’ARN comme un support intermédiaire des gènes pour synthétiser les protéines dont elles ont besoin. L’ARN peut remplir de nombreuses autres fonctions et en particulier intervenir dans des réactions chimiques du métabolisme cellulaire.

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est causé par un manque de dystrophine

La dystrophine est une protéine présente dans les cellules musculaires qui, bien que présente en quantité minime, est essentielle au renforcement et à la protection des fibres musculaires. Cette maladie musculaire dévastatrice et incurable, la DMD est associée à des erreurs spécifiques dans le gène qui code pour la dystrophine, une protéine qui joue un rôle structurel essentiel dans la fonction des fibres musculaires. La faiblesse musculaire progressive des membres inférieurs s’étend aux bras, au cou et à d’autres parties du corps. La maladie est universellement mortelle et le décès survient généralement avant l’âge de 30 ans, généralement par insuffisance respiratoire ou cardiaque.

Thérapies ciblées sur l’ARN sont des outils puissants

Les humains possèdent environ 22 000 gènes, qui contiennent les plans pour la production de protéines qui remplissent des fonctions essentielles dans le corps.

Les protéines sont des travailleurs moléculaires impliquées dans presque toutes les fonctions de notre corps. Les protéines défectueuses entraînent souvent des maladies. Plus spécifiquement, certaines maladies peuvent être causées par la surproduction d’une ou plusieurs protéines, alors que d’autres sont causées par des carences en protéines.

Les protéines sont produites dans les cellules, où les gènes de l’ADN sont « transcrits » dans des matrices d’ARN, qui sont ensuite traitées et « traduites » en protéines par la machinerie cellulaire.

Les thérapies ciblées sur l’ARN dirigent la machinerie cellulaire impliquée dans la fabrication des protéines. Ces médicaments peuvent être conçus pour augmenter ou diminuer la production d’une protéine impliquée dans une maladie.

En travaillant au niveau génétique, les thérapies ciblées sur l’ARN sont des outils puissants pouvant potentiellement traiter des maladies qui, autrement, ne pourraient pas être traitées avec des médicaments traditionnels à petite molécule ou biologiques.

Regardez le vidéo de Sarepta.

Qu’est-ce que le saut d’exon?

Le problème de la dystrophie musculaire de Duchenne est causé par une ou plusieurs mutations du gène de la dystrophine. Le plus souvent, un ou plusieurs exons (une partie du gène) sont manquants et les exons restants ne s’adaptent pas correctement. En raison de cette erreur, les cellules ne peuvent pas produire de la dystrophine, une protéine musculaire qui doit fonctionner correctement. Sans dystrophine, les cellules musculaires sont endommagées et, au fil du temps, sont remplacées par du tissu cicatriciel et de la graisse.

Les thérapies expérimentales de Sarepta dans le contexte de l’étude ESSENCE utilisent une technique appelée le saut d’exon. Sauter un exon spécifique permet au corps de faire une forme raccourcie de la protéine dystrophine.

Sources

Sarepta Therapeutics, Inc.

Clinical Trials

Biopharma Dive

Cure Duchenne

Golodirsen

,

Idébénone pour la dystrophie musculaire de Duchenne

25 février 2019

Santhera Pharmaceuticals annonce les résultats de l’étude SYROS.

 

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’évolution à long terme de la fonction respiratoire chez les patients atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne ayants été traités à l’idébénone pendant une période allant jusqu’à 6 ans par rapport.

 

La fonction respiratoire dans la DMD

Chez les garçons et les hommes atteints d’une DMD, la faiblesse des muscles respiratoires entraîne une détérioration progressive de leur capacité à faire pénétrer l’air dans leurs poumons et à l’expulser. Ceci entraîne des troubles du sommeil et des infections respiratoires, en particulier lorsque les patients ont perdu leur capacité à marcher. Des études estiment que 55 à 90% les patients atteints d’une DMD décèdent de complications pulmonaires.

L’insuffisance respiratoire aiguë peut découler des événements suivants :

  • Troubles de la fonction respiratoire compliqués par les bouchons muqueux et par l’affaiblissement accru des muscles inspiratoires/expiratoires
  • Pneumonies, hospitalisations et intubations à répétition

L’affaiblissement de la capacité à tousser est à l’origine de sécrétions retenues et d’un risque élevé d’infections récurrentes des voies respiratoires.

 

Les résultats de cette étude ont démontré que:

  • L’adoption et le maintien d’un traitement à long terme à base d’idébénone permet de réduire de 50% le taux de déclin annuel de la capacité vitale forcée prévue (CVF), * La Capacité Vitale Forcée est un des tests de la fonction pulmonaire. La CVF est en quelque sorte une expiration forcée. (Qui reflète la force des muscles respiratoires)
  • Ces résultats sont également confirmés par les réductions constantes du taux de perte de la fonction respiratoire inspiratoire et expiratoire au cours de la même période.
  • Un traitement prolongé à l’idébénone a également réduit le risque d’événements broncho-pulmonaires indésirables (complications respiratoires) et d’hospitalisations.

 

 » Nous sommes ravis de constater que l’effet à long terme du traitement à l’idébénone observé dans notre étude DELOS de phase III de 52 semaines est maintenu sur le long terme. Les nouvelles découvertes sont très pertinentes pour les patients DMD en déclin respiratoire qui ont un besoin urgent d’un traitement pour modifier le déclin de la fonction respiratoire et retarder finalement le besoin de ventilation assistée. » -Kristina Sjöblom Nygren, MD, médecin et chef du développement chez Santhera.

 

Le traitement prolongé à l’idébénone réduit systématiquement le taux de perte de la fonction respiratoire chez les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

 

À propos de l’idébénone

L’idébénone est une formule moléculaire synthétique similaire à la coenzyme Q10. Chimiquement, c’est un composé organique de la famille des quinones pouvant ralentir la perte de la fonction respiratoire.

Les mitochondries sont des structures spécialisées du corps humain qui jouent un rôle de batterie, en fournissant de l’énergie pour différentes fonctions de la cellule et de l’organisme en entier.

Les mitochondries produisent l’énergie nécessaire pour le fonctionnement cellulaire par l’intermédiaire d’un processus appelé « respiration cellulaire » qui nécessite de l’oxygène et qui produit de l’énergie. Au cours de la respiration cellulaire, certaines formes toxiques de l’oxygène (appelées les radicaux libres oxygénés) peuvent se former. Ces radicaux libres doivent être neutralisés par d’autres substances pour éviter l’atteinte cellulaire.

On s’attend à ce que l’idébénone agisse comme neutralisateur de ces formes toxiques de l’oxygène. On s’attend ainsi à ce que l’idébénone ait une action antioxydante et par conséquent à ce qu’elle prévienne l’atteinte cellulaire.

L’idébénone est optimisée pour la dissolution dans l’eau ou les lipides et elle a la capacité de traverser la membrane mitochondriale.

 

Status

Le Raxone® (idebenone) de Santhera est autorisé dans l’Union européenne, en Norvège, en Islande, au Liechtenstein, en Israël et en Serbie pour le traitement de la neuropathie optique héréditaire de Leber (LHON) et est actuellement commercialisé dans plus de 20 pays. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.santhera.com. Raxone® est une marque commerciale de Santhera Pharmaceuticals.

Santhera a obtenu la désignation de médicament orphelin de Raxone pour le traitement de la DMD en Europe et aux États-Unis. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a également octroyé la désignation de maladie pédiatrique rare et la désignation de procédure accélérée pour l’idébénone pour le traitement de la DMD. En outre, l’agence de réglementation des médicaments et des produits de santé du Royaume-Uni (MHRA) a désigné l’idébénone comme médicament novateur prometteur (PIM) et comme candidat approprié pour l’entrée dans la phase II du processus du système EAMS.

 

À propos de Santhera Santhera Pharmaceuticals

Santhera est une compagnie pharmaceutique suisse spécialisée dans le développement et la commercialisation de médicaments innovants pour le traitement de maladies. Ils se concentrent sur le développement de traitements pour les maladies neuro-ophtalmologiques, neuromusculaires et pulmonaires qui manquent actuellement de traitements, tels que la neuropathie optique héréditaire de Leber (LHON), la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), la dystrophie musculaire congénitale (CMD) et la fibrose kystique (CMD) CF).

 

Sources:

Santhera’s SYROS Study Shows Long-term Efficacy with Idebenone in Slowing Respiratory Function Loss in Patients with Duchenne Muscular Dystrophy

L’étude SIDEROS: évaluation de l’atteinte respiratoire associée à la DMD.

Raxone-guides-spring-2019

www.takeabreathdmd.com

www.breatheduchenne.com