Essais Cliniques Simplifiés et La Force DMD s’unissent

Essais Cliniques Simplifiés et La Force DMD s’unissent pour accélérer le développement de nouvelles thérapies pour la DMD

Lors d’une conférence au sujet des maladies rares, Marie-Catherine Du Berger, présidente à La Force DMD a rencontré Carole Abi Farah, PhD, Directrice Générale et Cofondatrice de Essais Cliniques Simplifiés. Les essais cliniques peuvent donner aux patients un accès aux traitements les plus récents. La Force est heureuse de vous annoncer cette nouvelle collaboration. De plus, ce service est offert gratuitement par Essais Cliniques Simplifiés. 

Partenariat

Essais Cliniques Simplifiés (ECS) et La Force DMD annoncent la mise en place d’un partenariat conjoint afin d’aider les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) à travers la province à trouver des essais cliniques. Ce partenariat vise à faciliter l’accès aux essais cliniques pour les patients atteints de DMD et à accélérer le développement de nouvelles thérapies pour la DMD.

À propos de ECS

ECS est une initiative qui est née au Québec il y a deux ans et dont la mission est d’aider le patient canadien qui fait face à une maladie incurable à trouver un essai clinique qui correspond à sa condition médicale.

ECS se concentre sur les maladies neurologiques et le cancer mais vous pouvez vous inscrire sur leur site internet ici pour n’importe quelle condition et ils vous aideront à trouver un essai clinique.

Pour aider le patient à trouver des essais cliniques, ECS utilise une approche personnalisée. En se basant sur les critères d’éligibilité clés, ECS présente au patient tous les essais cliniques en cours auquel il pourrait être éligible et c’est le patient qui décide à quel essai il veut participer après avoir discuté des différents essais avec son médecin traitant.

Par la suite, ECS réfère le patient au site et fait le suivi. Si le patient n’est pas éligible à aucun essai en cours, ECS fait une recherche pour lui à nouveau à tous les deux mois et lui fait savoir si un nouvel essai ouvre au recrutement pour sa condition.

La mission d’ECS

La mission d’ECS est d’aider le patient canadien qui souffre d’une maladie incurable à trouver un essai clinique qui correspond à sa condition médicale. Pour plus d’informations sur les essais cliniques en cours de recrutement au Canada pour la DMD, rendez-vous ici.

Joindre l’équipe

Pour participer à un essai clinique sur la dystrophie musculaire de Duchenne, remplissez le formulaire d’inscription sur essaiscliniquessimplifies.com.

Pour plus d’information, communiquez avec ECS à info@essaiscliniquessimplifies.com ou au 1-888-982-2782.

Nouvelle rubrique à propos des essais cliniques se déroulant au Canada sur la page d’accueil sur le site internet La Force ici.

 

 

 

Translarna™ est le premier traitement approuvé pour la DMD au Brésil

Les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne, âgés de cinq ans ou plus qui sont toujours capables de marcher, porteurs d’une mutation non-sens, peuvent désormais accéder à un traitement qui cible la cause sous-jacente de la DMD au Brésil.

 

PTC Therapeutics, Inc. a annoncé aujourd’hui que l’Agence de surveillance nationale de la santé du Brésil (Brazilian National Health Surveillance Agency ou ANVISA) avait accordé à Translarna™ (ataluren) l’autorisation de mise en marché, dans le cadre d’une procédure relative aux maladies rares, pour le traitement des enfants qui sont toujours capables de marcher de cinq ans et plus atteints de dystrophie musculaire de Duchenne avec une mutation non-sens. Les patients peuvent maintenant avoir accès à un traitement qui cible la cause sous-jacente de la DMD.

 

Eric Pauwels, vice-président et directeur général pour PTC Therapeutics, Inc. aux USA –  » L’approbation réglementaire des autorités brésiliennes accélérera l’accès à Translarna pour les nombreux patients en attente de traitement. Nous nous sommes engagés à travailler rapidement pour que Translarna soit disponible pour tous les patients au Brésil qui pourraient en bénéficier. « 

 

Alexandra Prufer, professeure agrégée de neurologie pédiatrique, département de pédiatrie, faculté de médecine de l’Université fédérale de Rio de Janeiro –  » Les lésions musculaires commencent très tôt en DMD. Un diagnostic et un traitement rapides sont donc essentiels pour maintenir la fonction musculaire et retarder la progression de la maladie. Les mesures de traitement doivent être mises en place une fois que les enfants ont été diagnostiqués, lorsque la quantité de muscle à traiter est la plus importante. »

 

Qu’est-ce que l’ataluren?

L’ataluren est un médicament expérimental actuellement à l’étude pour le traitement d’individus atteints de nmDMD âgés de 5 ans ou plus qui sont toujours capables de marcher. Il est administré trois fois par jour, mélangé à un aliment liquide ou semi-solide et pris par voie orale. Les individus atteints de nmDMD sont incapables de produire une protéine, la dystrophine, qui aide à maintenir les muscles en bonne santé. Sans dystrophine, les muscles s’affaiblissent au cours du temps. PTC Therapeutics étudie l’ataluren pour déterminer s’il aide l’organisme à produire la dystrophine, ce qui pourrait aider à ralentir l’affaiblissement musculaire.

 

À propos de PTC Therapeutics, Inc.

PCT Therapeutics a été l’une des premières compagnies pharmaceutiques à mettre au point un traitement pour la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD). Ça leur aura pris 20 ans pour élaborer l’ataluren (Translarna™), un traitement qui fonctionne pour une mutation non-sens dans le gène de la dystrophine. Lorsque la PTC a entamé ses recherches, il n’y avait pas encore l’évaluation ambulatoire NorthStar (NSAA), un test de mobilité qui mesure les résultats du traitement. La compagnie a dû commencer à partir de zéro. C’est par leur travail acharné et leur assiduité qu’ils ont pu encourager d’autres compagnies pharmaceutiques à entreprendre des recherches et à étudier de nouveaux traitements pour la DMD.

Cette nouvelle provient de PTC Therapeutics, Inc.  Le 29 avril, 2019

Press Release > Translarna™ (ataluren) is the First Therapy Approved in Brazil for Duchenne Muscular Dystrophy

,

Nouvelle thérapie génique pour la dystrophie musculaire de Duchenne

Audentes Therapeutics, basée à San Francisco est une compagnie de biotechnologie dont vous n’avez probablement jamais entendu parler. Cette compagnie lance actuellement un nouveau programme de thérapie génique pour la dystrophie musculaire de Duchenne. Audentes Therapeutics s’associe à l’hôpital Nationwide Children’s Center basé à Columbus, dans l’Ohio, pour développer des traitements pour la DMD et pour la dystrophie myotonique de type 1, aussi appelée maladie de Steinert*.

Le Marché de la thérapie génique

Très prometteuse et forte de ses premiers succès, la thérapie génique bénéficie d’une recherche active et son développement s’intensifie. Suscitant à la fois de l’espoir mais aussi de la prudence, elle est en passe de prouver son potentiel. L’histoire de la thérapie génique a 30 ans. En 1999, des premiers essais cliniques sont réalisés par l’équipe du professeur Alain Fischer, à l’hôpital Necker enfant malade, sur de jeunes patients atteints de déficience immunitaire sévère (dits « enfants bulles »).

Les développements sont longs et nécessitent la création d’entreprises et des partenariats industriels.

 

La thérapie génique constitue aujourd’hui une véritable « promesse » pour les patients et plus seulement un « espoir ».

 

En 2016, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé le premier médicament destiné à traiter la DMD, l’Exondys 51 de Sarepta. Ce fut un long processus d’approbation controversé comprenant de nombreuses audiences publiques, des batailles internes à la FDA, des lettres du congrès et de grands médecins pour à la FDA.

Plusieurs accords marquent l’entrée de la thérapie génique dans le développement des médicaments traditionnels. Roche a récemment acquis Spark Therapeutics pour 4,8 milliards de dollars. Spark a mis au point une thérapie génique pour les maladies oculaires rares et l’hémophilie. En 2018, Novartis a acquis AveXis pour 8,7 milliards de dollars. AveXis a une thérapie génique pour l’atrophie musculaire spinale (SMA).

 

Audentes Therapeutics s’associe à l’hôpital Nationwide Children’s Center

Publié le 8 avril dernier

Audentes Therapeutics, Inc. a annoncé cette semaine avoir élargi sa plate-forme scientifique afin de faire progresser les thérapie antisens* vectorisés pour le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) et de la dystrophie myotonique de type 1 (DM1). Audentes Therapeutics, Inc. Est une compagnie de thérapies génétiques basée sur les virus adéno-associé (AAV) qui se concentre sur le développement et la commercialisation de produits innovants pour les maladies neuromusculaires rares et graves.

Pour accélérer ces nouveaux programmes prometteurs, Audentes a conclu un accord et collaborera avec le Nationwide Children’s Hospital en utilisant l’expertise de Kevin M. Flanigan, MD, et de Nicholas S. Wein, Ph.D., deux chefs de file reconnus dans le domaine de la médecine génétique concernant les maladies neuromusculaires.

 

Matthew R. Patterson, président et chef de la direction – «L’annonce d’aujourd’hui représente une étape importante dans le développement de notre plateforme scientifique et dans l’approfondissement de notre « pipeline » de produits candidats pour les maladies neuromusculaires qui présentent un besoin médical élevé et sans traitement satisfaisant.

Nous voyons un potentiel énorme en combinant les AAV avec des approches déjà prouvées à base d’oligonucléotides pour traiter des maladies qui ne se prêtent pas au remplacement du gène traditionnel à base d’AAV.

Nous pensons que cette approche, associée à notre capacité interne de fabrication à grande échelle de cGMP (current good manufacturing practice), peut fournir les meilleures thérapies de classe pour le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne et de la dystrophie myotonique.»

 

Dr. Flanigan, directeur du Centre de thérapie génique du Nationwide Children’s – «Nous sommes ravis de collaborer avec Audentes afin de faire progresser ces nouvelles approches…»

 

Audentes et Nationwide Children’s collaborent pour développer AT702, un nouveau traitement potentiel antisens AAV conçu pour induire le saut de l’exon 2 pour la DMD avec des duplications de l’exon 2 et des mutations dans les exons 1-5 du gène de la dystrophine. Audentes effectue actuellement des travaux précliniques supplémentaires et prévoit de commencer une étude de phase 1/2 auprès de Nationwide Children’s au quatrième trimestre de 2019.

L’approche de Audentes

Mis à part la collaboration avec Nationwide Children’s, Audentes mène également des travaux précliniques pour faire progresser deux autres thérapies le AT751 et le AT753, afin de traiter les patients atteints de DMD dont le génotype est compatible avec l’exon 51 et l’exon 53. AT751 et AT753 utilisent le même squelette de construction de vecteur que l’AT702, permettant ainsi une voie potentiellement accélérée vers le développement clinique. Avec ces programmes initiaux, Audentes cible plus de 25% des patients atteints de DMD et envisage de tirer parti de sa plate-forme de saut d’exon vectorisée pour développer d’autres produits candidats permettant de traiter jusqu’à 80% des patients atteints de DMD au fil du temps.

L’approche de Audentes combine le pouvoir de livraison des AAV avec des outils de précision d’oligonucléotides antisens (ASO), pour développer des traitements thérapeutiques parmi les meilleurs de leur catégorie pour les maladies neuromusculaires dévastatrices.

AAV ou virus adéno-associé

Un virus adéno-associé (ou AAV, pour adeno associated virus en anglais). Les virus adéno-associés, très attractifs comme vecteur de transfert de gènes, ont démontré au travers de nombreuses études précliniques de thérapie génique leur fort potentiel thérapeutique.

Le saut d’exon combiné à un vecteur AAV

Le saut d’exon vectorisé utilise un vecteur AAV pour délivrer une séquence antisens conçue pour inciter les cellules à sauter des sections de code génétique défectueuses ou mal alignées, conduisant à l’expression d’une protéine fonctionnelle plus complète. Pour le traitement de la DMD, cette approche pourrait offrir des avantages importants par rapport aux stratégies de remplacement du gène de la micro-dystrophine produisant une protéine tronquée, susceptible de limiter le degré et la durabilité de la correction de la maladie, ainsi que des traitements ASO existants, dont l’efficacité est limitée.

La thérapie antisens (ASO)

La thérapie antisens est une forme de traitement contre les maladies génétiques et les infections. Quand un gène particulier est connu comme responsable d’une maladie particulière, il est possible de synthétiser un brin d’acide nucléique (ADN, ARN, ou un analogue chimique) complémentaire, destiné à se fixer à l’ARN messager (ARNm) du gène lors de son expression. Cela a pour conséquence d’inactiver le gène ou de modifier la protéine correspondante.

À propos d’Audentes Therapeutics, Inc.

Audentes Therapeutics est un important fabricant de médicaments génétiques basé sur les AAV qui se concentre sur le développement et la commercialisation de produits innovants pour les maladies neuromusculaires rares et graves. Ils ont trois modalités: le remplacement du gène, le saut d’exon vectorisé et la neutralisation d’ARN vectorisé. Leurs produits candidats présentent des profils thérapeutiques prometteurs dans le cadre d’études cliniques et précliniques portant sur diverses maladies neuromusculaires. Pour plus d’informations sur Audentes, visitez le site www.audentestx.com.

À propos du Nationwide Children’s Hospital

Classé au palmarès des 10 meilleurs hôpitaux par le US News & World Report, le Nationwide Children’s Hospital est l’un des plus importants systèmes de soins de santé pédiatriques indépendants à but non lucratif des États-Unis. Il offre des services de bien-être, de prévention, de diagnostic et de traitement. et des soins de réadaptation pour les nourrissons, les enfants et les adolescents, ainsi que pour les patients adultes atteints de maladie congénitale. Nationwide Children’s emploie plus de 13 000 personnes qui fournissent des soins pédiatriques à la fine pointe de la technologie. Ils ont plus de 1,4 million de visites de patients par année. En tant que siège du département de pédiatrie du College of Medicine de l’Ohio State University, les médecins de Nationwide Children’s forment la prochaine génération de pédiatres et de pédiatres spécialisés. L’Institut de recherche de l’Hôpital national pour enfants est l’un des 10 plus grands centres de recherche pédiatriques indépendants financés par le National Institutes of Health. Plus d’informations sont disponibles sur NationwideChildrens.org.

*Dystrophie myotonique de type 1, aussi appelée maladie de Steinert

La dystrophie myotonique est la forme la plus répandue de dystrophie musculaire adulte, avec une prévalence de 14 cas par 100 000 personnes dans le monde. En savoir plus sur muscle.ca

Sources

, ,

L’essai PolarisDMD d’edasalonexent est maintenant ouverte au Canada

Catabasis recrute des garçons âgés de 4 à 7 ans (de moins de 8 ans), quel que soit leur type de mutation, qui ne prennent pas de stéroïdes depuis au moins six mois.

 

Qu’est-ce que Edasalonexent?

L’edasalonexent est une petite molécule expérimentale, administrée par voie orale. Elle est en développement comme traitement potentiel modificateur de la DMD. Elle est efficace pour tous les patients quelle que soit la mutation sous-jacente. L’édasalonexent stoppe une protéine, NF-kB, qui est activée par la DMD et qui entraîne l’inflammation, la fibrose, la dégénérescence musculaire et qui empêche la régénération musculaire et ralentir la progression de la maladie.

 

Les avantages potentiels pour la santé osseuse

Pourquoi la santé des os est-elle si importante quand on a la DMD?

Les garçons atteints de DMD ont un risque accru de fractures osseuses et doivent être surveillés de près chaque année. La détection précoce est essentielle. Des os solides sont essentiels à la croissance! Certaines thérapies utilisées pour traiter la DMD ont un impact négatif sur la santé des os et peuvent augmenter la fréquence des fractures osseuses.

Catabasis pense qu’edasalonexent peut être bénéfique pour la santé des os. Parce qu’edasalonexent est un inhibiteur de la NF-kB, il a le potentiel de réduire l’inflammation et de favoriser la régénération musculaire, tout en renforçant les os. Catabasis effectuera des radiographies et des examens du corps au début et à la fin de l’étude pour vérifier la santé des os!

 

PolarisDMD au Canada

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez Catabasis DMDtrials@catabasis.com. Catabasis partage également les mises à jour sur edasalonexent @CatabasisPharma sur Facebook, Twitter et Instagram si vous êtes intéressé par les dernières mises à jour. Vous pouvez aussi consulter ce document: Get the story behind the PolarisDMD experience! – Ici

Ontario

  • Children’s Hospital-London Health Sciences Centre, cet emplacement devrait bientôt recruter
    • Chercheur principal: Craig Campbell
  • Children’s Hospital Eastern Ontario, cet emplacement devrait bientôt recruter
    • Chercheur principal: Hugh McMillian

Alberta

  • Alberta Children’s Hospital, cet emplacement recrute activement
    • Chercheur principal: Jean Mah

Québec

  • Hôpitale Sainte-Justine, cet emplacement devrait bientôt recruter
    • Chercheur principal: Cam-Tu Nguyen

 

Sources et pour plus d’information

Plus au sujet de Catabasis: www.catabasis.com

Blog post La Force

Plus d’informations sur l’essai Polaris DMD: Catabasis – Polaris DMD

Phase III Study of Edasalonexent in Boys With Duchenne Muscular Dystrophy (PolarisDMD)

, ,

Sarepta Therapeutics annonce les résultats positifs de l’étude ESSENCE

Sarepta Therapeutics, Inc., un leader de la médecine génétique de précision pour les maladies rares, a annoncé le 28 mars 2019 les résultats de son analyse comparant le traitement par Casimersen au placebo dans l’étude ESSENCE.

ESSENCE est une étude de phase 3 visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de casimersen et de golodirsen chez des patients susceptibles de sauter les exons 45 ou 53, respectivement. Lire le communiqué de presse ici.

 

« Nous sommes heureux de constater que les résultats post-traitements anticipé du saut d’exon entraîne une augmentation moyenne statistiquement significative de la protéine dystrophine, mesurée par Western blots.* » –Professeur Francesco Muntoni, University College London

 

« Il s’agit du troisième agent de saut d’exon à démontré une augmentation statistiquement significative de la production de dystrophine. Cela renforce notre confiance dans l’approche du saut d’exon pour traiter les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne avec une mutation susceptible d’être transformée. » –Professeur Francesco Muntoni, University College London

 

« Les résultats de casimersen et la soumission de notre candidature pour golodirsen plus tôt cette année ont validé notre moteur de recherche sur l’ARN*. Si golodirsen et casimersen sont approuvés, près du tiers des garçons et des jeunes hommes vivant avec la DMD aux États-Unis pourraient bénéficier de nos traitements à base d’ARN. Nous continuons d’avancer vers notre objectif ultime d’améliorer profondément la vie d’autant de patients atteints de DMD dans le monde que possible. » –Doug Ingram, président-directeur général de Sarepta Therapeutics

 

L’étude ESSENCE

ESSENCE est une étude de phase 3 visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de casimersen et de golodirsen chez des patients susceptibles de sauter les exons 45 ou 53, respectivement. Golodirsen et casimersen s’appuient sur la même approche qu’Exondys 51.

Des résultats positifs

L’analyse intermédiaire a révélé une augmentation statistiquement significative de la production de dystrophine chez les participants traités par casimersen lors de l’étude ESSENCE.

Nouvelle demande à la FDA

En se basant sur ces résultats positifs, Sarepta envisage de soumettre une demande pour un nouveau médicament (NDA – New Drug Submission) à la FDA aux États-Unis pour casimersen au milieu de 2019.

Les principales conclusions de l’analyse intermédiaire sont les suivantes:

  • Augmentation de 1,736% de la protéine dystrophine. En comparaison, il a été démontré que le traitement par Exondys 51 avait pour résultat des taux d’augmentation de 0,93% de la protéine dystrophine après 180 semaines.
  • Une différence statistiquement significative de la variation moyenne de la protéine dystrophine entre le groupe traité par casimersen et le groupe traité par le placebo a été observée entre le première semaine et la semaine 48
  • Une corrélation positive statistiquement significative entre le saut d’exon 45 et la production de dystrophine a été observée
  • L’étude est en cours et recueillera des données supplémentaires sur l’efficacité et la sécurité

Les traitements par le saut d’exon de Sarepta

  • Exondys 51 pour le saut de l’exon 51 touche 13% des patients atteints de DMD
  • Golodirsen pour le saut de l’exon 53 touche 8% des patients atteints de DMD
  • Casimersen pour le saut de l’exon 45 touche 8% des patients atteints de DMD

Mieux comprendre

* Le western blot est une technique analytique largement utilisée en biologie moléculaire pour détecter des protéines spécifiques dans un échantillon d’homogénat ou d’extrait de tissu.

* L’acide ribonucléique (ARN) est une molécule biologique présente chez pratiquement tous les êtres vivants, et aussi chez certains virus. L’ARN est très proche chimiquement de l’ADN et il est d’ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d’une matrice d’ADN dont il est une copie. Les cellules utilisent en particulier l’ARN comme un support intermédiaire des gènes pour synthétiser les protéines dont elles ont besoin. L’ARN peut remplir de nombreuses autres fonctions et en particulier intervenir dans des réactions chimiques du métabolisme cellulaire.

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est causé par un manque de dystrophine

La dystrophine est une protéine présente dans les cellules musculaires qui, bien que présente en quantité minime, est essentielle au renforcement et à la protection des fibres musculaires. Cette maladie musculaire dévastatrice et incurable, la DMD est associée à des erreurs spécifiques dans le gène qui code pour la dystrophine, une protéine qui joue un rôle structurel essentiel dans la fonction des fibres musculaires. La faiblesse musculaire progressive des membres inférieurs s’étend aux bras, au cou et à d’autres parties du corps. La maladie est universellement mortelle et le décès survient généralement avant l’âge de 30 ans, généralement par insuffisance respiratoire ou cardiaque.

Thérapies ciblées sur l’ARN sont des outils puissants

Les humains possèdent environ 22 000 gènes, qui contiennent les plans pour la production de protéines qui remplissent des fonctions essentielles dans le corps.

Les protéines sont des travailleurs moléculaires impliquées dans presque toutes les fonctions de notre corps. Les protéines défectueuses entraînent souvent des maladies. Plus spécifiquement, certaines maladies peuvent être causées par la surproduction d’une ou plusieurs protéines, alors que d’autres sont causées par des carences en protéines.

Les protéines sont produites dans les cellules, où les gènes de l’ADN sont « transcrits » dans des matrices d’ARN, qui sont ensuite traitées et « traduites » en protéines par la machinerie cellulaire.

Les thérapies ciblées sur l’ARN dirigent la machinerie cellulaire impliquée dans la fabrication des protéines. Ces médicaments peuvent être conçus pour augmenter ou diminuer la production d’une protéine impliquée dans une maladie.

En travaillant au niveau génétique, les thérapies ciblées sur l’ARN sont des outils puissants pouvant potentiellement traiter des maladies qui, autrement, ne pourraient pas être traitées avec des médicaments traditionnels à petite molécule ou biologiques.

Regardez le vidéo de Sarepta.

Qu’est-ce que le saut d’exon?

Le problème de la dystrophie musculaire de Duchenne est causé par une ou plusieurs mutations du gène de la dystrophine. Le plus souvent, un ou plusieurs exons (une partie du gène) sont manquants et les exons restants ne s’adaptent pas correctement. En raison de cette erreur, les cellules ne peuvent pas produire de la dystrophine, une protéine musculaire qui doit fonctionner correctement. Sans dystrophine, les cellules musculaires sont endommagées et, au fil du temps, sont remplacées par du tissu cicatriciel et de la graisse.

Les thérapies expérimentales de Sarepta dans le contexte de l’étude ESSENCE utilisent une technique appelée le saut d’exon. Sauter un exon spécifique permet au corps de faire une forme raccourcie de la protéine dystrophine.

Sources

Sarepta Therapeutics, Inc.

Clinical Trials

Biopharma Dive

Cure Duchenne

Golodirsen

, ,

Nouveau médicament pour la DMD en révision par la FDA

Sarepta annonce que la FDA a accepté la demande d’application pour un nouveau médicament (NDA – New Drug Application) visant à obtenir une approbation accélérée du golodirsen (SRP-4053), un nouveau médicament destiné aux patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne nécessitant de sauter l’Exon 53.

Communiqué de presse ici : sarepta.com

 

Sarepta Therapeutics, Inc. a annoncé que la division de neurologie de la Food and Drug Administration avait accepté sa demande d’application pour un nouveau médicament (NDA – New Drug Application) visant à obtenir une approbation accélérée du golodirsen (SRP-4053). La FDA a indiqué que la décision réglementaire se prendrait le 19 août 2019.

Golodirsen est un phosphodiamidate morpholino-oligomère* conçu pour traiter les personnes atteintes de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) présentant des mutations génétiques susceptibles de bénéficier du saut de l’exon 53 du gène de la dystrophine.

L’étude a montré des résultats statistiquement significatifs en faveur du golodirsen sur tous les critères biologiques.

*phosphorodiamidate morpholino oligomère (PMO), en biologie moléculaire, un morpholino est un type de molécule utilisé pour modifier l’expression génétique.

 

Doug Ingram, président et chef de la direction, Sarepta  « Si c’est approuvé, golodirsen servira 8% de la population de la DMD, ce qui nous permettra d’aider autant de patients que possible.

« Nous sommes impatients de travailler avec la FDA pour faire progresser cette thérapie importante et l’amener rapidement aux personnes atteintes de DMD qui sont pourraient bénéficier du saut de l’exon 53. »

 

Qu’est-ce que le Golodirsen ?

Le Golodirsen utilise la technologie du saut d’exon et fonctionne en se liant à l’exon 53 du gène de la DMD, de manière à exclure ou sauter cette partie de la séquence. Cela aide à produire une forme plus petite mais fonctionnelle de protéine de dystrophine.

Des résultats positifs

Lors d’un premier essai clinique chez des patients de la DMD, on a démontré que le Golodirsen a le potentiel de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD). Communiqué

Pourquoi faut-il sauter certains exons ?

La DMD est causée par des erreurs spécifiques (mutations) dans le gène responsable de produire la dystrophine. La dystrophine est une protéine qui joue un rôle clé dans la fonction des cellules musculaires et les protège des dommages causés par la contraction et la relaxation des muscles. Ces mutations dans le gène de la dystrophine conduisent à une pénurie de cette protéine dans les muscles. N’ayant pas suffisamment de dystrophine, les muscles s’affaiblissent graduellement jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus bouger, et finalement la respiration et la fonction cardiaque font défaut.

La maladie est d’emblée mortelle et la mort survient généralement avant l’âge de 30 ans, généralement en raison d’une insuffisance respiratoire ou cardiaque.

 

Sources:

,

Des nouvelles de golodirsen, le saut de l’exon 53

Sarepta Therapeutics complète la soumission pour une demande de drogue nouvelle (New Drug Submission – NDA) visant à obtenir l’approbation de golodirsen pour traiter les patients atteints de DMD ayant besoin de sauter l’exon 53.

Lire le communiqué de presse ici.

Golodirsen a été étudié pour les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne concernés par le saut de l’exon 53, soit environ huit pour-cent des patients atteints.

Sarepta Therapeutics, Inc. a annoncé que sa demande de drogue nouvelle (NDA) visant à obtenir l’approbation accélérée du golodirsen (SRP-4053) avait été fait.

Si la demande de drogue nouvelle (NDA) pour golodirsen est approuvée de manière accélérée, l’étude ESSENCE de la société (4045-301) pourrait servir d’étude de confirmation pour la commercialisation. ESSENCE, qui est en cours, est une étude mondiale visant à évaluer l’innocuité et l’efficacité de golodirsen et de casimersen, deux traitements au saut d’exon.

« Nous sommes reconnaissants envers les patients et les cliniciens qui ont participé à l’étude dans le but de faire progresser le traitement pour tous les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne. Sarepta s’est engagé à développer des thérapies qui bénéficieront au plus grand nombre possible de patients atteints de DMD. Notre technologie brevetée demeure au cœur de notre engagement envers les patients atteints de DMD. Ensemble, EXONDYS 51® (eteplirsen), golodirsen et casimersen ont le potentiel de traiter près de 30% des patients atteints de Duchenne. » a dit le président et chef exécutif, DOUGLAS S. INGRAM

Qu’est-ce que le Golodirsen ?

Le Golodirsen utilise la technologie du saut d’exon et fonctionne en se liant à l’exon 53 du gène de la DMD, de manière à exclure ou sauter cette partie de la séquence. Cela aide à produire une forme plus petite mais fonctionnelle de protéine de dystrophine.

Golodirsen utilise la technologie chimique brevetée du phosphorodiamidate morpholino oligomère (PMO)* de Sarepta et la technologie de saut d’exon pour ignorer l’exon 53 du gène DMD. Golodirsen est conçu pour se lier à l’exon 53 du pré-ARNm de la dystrophine, entraînant l’exclusion, ou le « saut », de cet exon lors du traitement de l’ARNm chez les patients présentant des mutations génétiques susceptibles de répondre au saut de l’exon 53. Le saut d’exon a pour mission de permettre la production d’une protéine de dystrophine tronquée à l’interne mais fonctionnelle.

Golodirsen est l’un des candidats en cours d’évaluation dans l’étude ESSENCE, une étude mondiale, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo évaluant l’efficacité et l’innocuité chez des patients susceptibles de répondre au saut de l’exon 45 ou 53.

*phosphorodiamidate morpholino oligomère (PMO), en biologie moléculaire, un morpholino est un type de molécule utilisé pour modifier l’expression génétique.

Plus au sujet de la dystrophine

La dystrophine est une protéine présente dans les cellules musculaires qui, bien que présente en très petite quantité (environ 0,002% de la protéine musculaire totale), joue un rôle crucial dans le renforcement et la protection des fibres musculaires. La DMD est associée à des erreurs spécifiques dans le gène qui code pour la dystrophine, une protéine qui joue un rôle structurel essentiel dans la fonction des fibres musculaires.

Sources:

,

Un registre de patients démontre que Translarna™ ralentit la progression de la DMD

Voici les dernières nouvelles de PTC Therapeutics à propos de Translarna ™ (ataluren). Dans un récent communiqué de presse, PTC a annoncé que Translarna™ (ataluren) ralentit la progression de la maladie chez les enfants atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) causée par une mutation non-sens. Bonne lecture et merci de partager ces articles au sein de la communauté DMD.

 

L’analyse des données à ce jour montre que la marche est préservée jusqu’à 5 ans de plus par rapport à l’histoire naturelle de la maladie.

Les données montrent que les enfants et les adolescents recevant Translarna dans le monde réel continuent à marcher plus longtemps que les enfants non traités. Une analyse des temps-événement concernant la perte de la marche a montré que les patients sous Translarna perdaient la marche en moyenne vers 16,5 ans – jusqu’à 5 ans plus tard que comparativement à la progression naturelle de la maladie chez les enfants non traités. Les données ont été présentées comme lors du 23e Congrès international annuel de la World Muscle Society en Argentine.

 

Stuart W. Peltz, PhD., CEO, PTC Therapeutics : « Les résultats des données du registre sont importantes car ils confirment les résultats observés dans nos analyses de données d’essais cliniques antérieurs portant sur Translarna et la DMD. Le retardement de la perte de la marche est essentiel pour ces patients. « 

 

Dr. Eugenio Mercuri, Professor, Pediatric Neurology, Catholic University : « Ces données initiales sont très encourageantes, car elles fournissent la première preuve concrète de l’impact de Translarna lorsqu’il est utilisé systématiquement, à plus long terme. Nous voyons des enfants qui ont présenté leurs premiers symptômes cliniques de Duchenne vers l’âge de trois ans et qui sont néanmoins capables de marcher des années après, normalement ils auraient été en fauteuil roulant, ce qui importe le plus pour les patients et leurs familles. « 

 

Filippo Buccella, an author of the study and Duchenne patient advocate :  » Marcher aussi longtemps que possible pour un enfant avec la DMD est essentiel non seulement pour conserver son indépendance, mais aussi pour retarder la détérioration rapide qui suit généralement la perte de la marche, y compris la perte de l’usage des bras, qui sont essentielles pour prendre soin de soi, et les complications respiratoires et cardiaques. En tant que père d’un fil atteint de la DMD, il est essentiel de ralentir la progression de cette maladie dévastatrice si on veut maintenir la qualité de vie du patient et de sa famille. « 

 

À propos de Translarna™ (ataluren)

Ce traitement est le premier permettant de s’attaquer à la cause sous-jacente de la DMD résultant d’une mutation non-sens (DMDmn). Il permet de ralentir la progression de la maladie en améliorant la lecture de la protéine de dystrophine. Dans le cas de la DMD, une mutation non-sens empêche la machinerie génétique qui produit une version fonctionnelle de cette protéine, qui est essentielle pour le bon fonctionnement neuromusculaire.

Au cours d’essais cliniques, l’ataluren a démontré certains avantages dans le ralentissement de la perte de motricité chez les enfants atteints de la DMDmn. Certains jeunes garçons ayant pris de l’ataluren pouvaient plus facilement entreprendre un éventail d’activités physiques, incluant la marche, la montée et descente des escaliers et d’autres fonctions motrices. Lire plus ici.

 

Ataluren au Canada

À l’heure actuelle, l’entreprise PTC Therapeutics n’a pas encore soumis une demande en application pour l’approbation de commercialisation par Santé Canada, mais une discussion a toutefois été entamée avec le législateur.

 

Qu’est-ce que la mutation non-sens?

La DMD est une maladie dévastatrice causée par des mutations dans le gène de la dystrophine. Les mutations varient selon leur nature et prennent compte de la délétion, de la réplication défectueuse, de la duplication des parties de l’empreinte génétique ou d’un code dans la production des protéines. En d’autres termes, les mutations dans le gène de la dystrophine perturbent les moyens par lesquels la production de protéines dans les cellules peut arriver à lire le code génétique tout en fabriquant la protéine de la dystrophine. Par conséquent, il y a un manque d’une protéine fonctionnelle de la dystrophine dans le muscle squelettique et le muscle cardiaque.

Un changement dans une seule partie de l’ADN peut mettre fin prématurément à la transposition d’un gène vers une protéine. Environ 10 % à 15 % des mutations ponctuelles sont des mutations non-sens. Elles se manifestent lors de la transposition d’un ARN messager qui copie le code génétique pendant le processus de fabrication en protéines.

 

Qu’est-ce que la DMD ?

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie qui touche presque qu’exclusivement les petits garçons et dont l’incidence est de 1 sur 3 500. Il est extrêmement rare que la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) affecte les filles. La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie dégénérative des muscles, causée par une mutation génétique. Cette maladie, pour laquelle aucun traitement n’est actuellement disponible, affecte directement les muscles. En l’absence de traitement, les conséquences de la maladie sont terribles pour les malades et leurs familles et entraînant une mort prématurée.

 

Pour en savoir plus :

PR NewsWire News Releases

Apprenez-en plus sur l’ataluren (Translarna™) : www.ptcbio.com (anglais) et www.doctissimo.com (français)

Vlog La Force Les pionniers dans le traitement de la DMD

Pour des mises à jour spécifiques sur ataluren, vous pouvez consulter et vous connecter à Duchenne and you

 

,

Résultats positifs avec l’essai de micro-dystrophine pour le traitement de la DMD

L’un des objectifs de notre équipe est de vous informer sur les nouveaux traitements. Voici les dernières nouvelles d’un récent communiqué de presse de Sarepta Therapeutics. Lors du 23e Congrès international de la World Muscle Society, Jerry Mendell, M.D., a présenté les résultats positifs des quatre enfants traités dans l’essai de thérapie génique à la micro-dystrophine pour traiter les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne. Bonne lecture et merci de partager ces articles au sein de la communauté DMD. -Communiqué de presse de Sarepta Therapeutics (en anglais): Sarepta news release.

 

Un aperçu rapide de la thérapie génique micro-dystrophine

Cette thérapie utilise un virus (le virus adénoassocié, ou AAV) pour délivrer la micro-dystrophine, une version plus courte du gène de la dystrophine, qui contient le minimum d’informations nécessaires à la production d’une protéine fonctionnelle de la dystrophine.  Nous avons beaucoup d’espoir que la micro-dystrophine s’avérera un traitement viable pour la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

 

Quels sont les résultats positifs?

  • Expression robuste de la micro-dystrophine
  • Diminution significative de la créatine kinase (CK)
  • Améliorations dans toutes les fonctions mesurées
  • Aucun événement indésirable grave (EIG) n’a été observé dans l’étude
  • Communiqué de presse de Sarepta Therapeutics (en anglais): Sarepta news release.

 

Mots du Dr. Mendell

“Le but de cette étude était de valider ce que nous avons observé dans les modèles précliniques. Nous avons observé une transduction efficace de notre vecteur, AAVrh74, vers tous les types de muscles ; une expression robuste dans les muscles squelettiques ; une réduction des niveaux de créatine kinase (CK) ; et un profil de sécurité favorable. Tel que dans les modèles précliniques, nous avons également observé dans cette étude précoce qu’une expression robuste pouvait avoir un impact positif sur la progression naturelle de la maladie.”

 

Mots de Doug Ingram, président et chef de la direction de Sarepta

“Les résultats encourageants que nous avons précédemment constatés et renforcés chez le quatrième patient accroissent notre détermination à passer rapidement à un essai de confirmation et, en cas de succès, à amener, avec un sentiment d’urgence, ce traitement à la communauté de la DMD partout dans le monde.”

 

Mots de M. Ingram

“Ces résultats nous imposent une obligation envers les patients atteints de cette maladie cruelle, où qu’ils soient. Nous investissons notre énergie, nos ressources et notre créativité pour faire avancer le développement, nous organisons des réunions avec la FDA et d’autres agences du monde entier pour recueillir leurs commentaires, créant ainsi une combinaison d’accès-remboursement convaincante et établissant une capacité de fabrication suffisante pour servir pleinement la communauté si notre programme a du succès.”

 

Qu’est-ce que la DMD ?

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie qui touche presque qu’exclusivement les petits garçons et dont l’incidence est de 1 sur 3 500. Il est extrêmement rare que la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) affecte les filles. La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie dégénérative des muscles, causée par une mutation génétique. Cette maladie, pour laquelle aucun traitement n’est actuellement disponible, affecte directement les muscles. En l’absence de traitement, les conséquences de la maladie sont terribles pour les malades et leurs familles et entraînant une mort prématurée.

 

À propos de Sarepta Therapeutics

Sarepta Therapeutics est une société biopharmaceutique axée sur la découverte et le développement de médicaments génétiques de précision pour le traitement des maladies neuromusculaires rares. La société se concentre principalement sur l’avancement rapide du développement de médicaments susceptibles de traiter avec succès la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD). Pour plus d’informations, veuillez visiter www.sarepta.com.

 

Pour en savoir plus :

VLOG La Force : Sarepta, grounded in the DMD community

Source : Sarepta Therapeutics, Inc.

Communiqué de presse de Sarepta Therapeutics (en anglais) : Sarepta news release

Essai clinique: clinicaltrials.gov

*Muscular Dystrophy News Today: Microdystrophin Gene Therapy Shows Promising Interim Results in Phase 1/2 Trial

BLOGUE La Force : Thérapie génique et saut d’exon

BLOGUE La Force : Thérapie de remplacement de gène

,

Deflazacort plus efficace que Prednisone?

Voici les dernières nouvelles de PTC Therapeutics à propos du déflazacort (EMFLAZAMD). La revue Muscle & Nerve a publié des données qui comparaient l’efficacité et la sécurité du déflazacort et du prednisone/prednisolone chez des patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) par rapport au groupe placebo d’une étude sur l’ataluren dans la DMD. Nous vous souhaitons une bonne lecture et vous remercions de partager ces articles au sein de la communauté de la DMD.

 

Les résultats ont révélé un avantage cliniquement distinct du déflazacort à ralentir la progression de la maladie par rapport au prednisone/prednisolone à la suite d’une comparaison de la fonction physique et du temps nécessaire pour retarder la perte de la marche. À la semaine 48, les fonctions des patients atteins de DMD traités avec le déflazacort avaient considérablement moins diminué que celles des patients traités avec le prednisone/prednisolone en regard de la distance de marche initialement franchie à l’épreuve de marche de six minutes.

 

Stuart W. Peltz, Ph. D., président-directeur général de PTC Therapeutics Inc., a déclaré :

 

« Cette publication confirme l’avantage du déflazacort à ralentir la progression de la DMD comparativement à d’autres corticostéroïdes. »

« Les données indiquent que le déflazacort devrait être la norme de soins pour tous les patients atteints de DMD. La disponibilité du déflazacort, un traitement qui a le potentiel de transformer l’histoire naturelle de la DMD, soutient la nécessité de poser un diagnostic précoce chez les patients atteints de cette maladie. »

 

Accès au Deflazacort au Canada

Au Canada, les patients admissibles peuvent demander à recevoir le deflazacort grâce un Programme d’accès spécial (PAS). Ce programme de Santé Canada permet aux docteurs de prescrire un médicament dont la vente ou la distribution n’a pas encore été autorisée au Canada pour des patients souffrant de maladies graves dont aucun autre traitement n’est viable. Programme d’accès spécial

 

Déflazacort (EMFLAZAMD)

Deflazacort est un corticostéroïde qui agit à travers les récepteurs du corps pour réduire efficacement l’inflammation.

Des études cliniques ont démontré que Emflaza:

  • retarde la perte de force musculaire des patients atteints de la DMD
  • Améliore la capacité à accomplir des tâches liées en position debout, monter des escaliers, courir ou marcher 30 pieds
  • Ralentit la perte de force musculaire au fil du temps

Plus sur Emflaza.com

 

À propos de PTC

L’entreprise PCT Therapeutics a élaboré deux traitements pour la DMD : l’ataluren (Translarna™) et le déflazacort (Emflaza®), un corticostéroïde. L’ataluren est un développement clinique pour les patients atteints d’une mutation non-sens dans le gène de la dystrophie (nonsense mutation Duchenne muscular dystrophy ou nmDMD). L’Union européenne a approuvé ces traitements pour les patients ambulatoires atteints de la nmDMD qui sont âgés de 5 ans et plus.

 

Apprenez-en plus

PTC Therapeutics announces publication data demonstrating he Clinical Differentiated Benefit of Deflazacort: http://ir.ptcbio.com/news-releases

Effects of Deflazacort Versus Prednisone on Bone Mass, Body Composition, and Lipid Profile: A Randomized, Double-Blind Study in Kidney Transplant Patients: https://academic.oup.com

A Comparison of the Effects of Deflazacort and Prednisone Versus Placebo on Timed Functional Tests in Boys with Duchenne Muscular Dystrophy: http://n.neurology.org